Conférences itinérantes pour le collégial

Conférence du 13 novembre 2013.JPG

Des conférences scientifiques itinérantes vous partagent de façon ludique les derniers développement en biotechnologies et en sciences protéiques. Nos chercheurs-conférenciers itinérants sont disponibles pour vous!

  • La (bio)chimie, on en mange! - Jean-Daniel Doucet
  • La chimie des odeurs : de la mouffette à Chanel - Michèle Auger
  • La résonance magnétique nucléaire au service de la biologie et de la médecine : Allez les spins, on s’aligne! - Michèle Auger
  • À la découverte d’un nouveau médicament, Louis-André Lortie

La (bio)chimie, on en mange!*

Par Jean-Daniel Doucet, M.Sc.

« Ark, c’est chimique!» Vous n’aurez pas cru si bien dire! Il n’y a pas que les jus artificiels qui sont « chimiques ». Cuisiner, c’est faire de la chimie! De la cuisson aux piments forts en passant par le fromage et par le pétillant de la bière, vous découvrirez en première partie que la chimie est partout dans notre assiette. En deuxième partie, nous aborderons la gastronomie moléculaire. Au-delà d’une mode, cette science étudie les transformations culinaires à l’aide de la chimie et de la physique. À travers quelques démonstrations accrocheuses, nous aborderons certains principes physico-chimiques derrière de nouvelles techniques culinaires, pour le bonheur de vos papilles et de nos yeux!

Au menu, punch fumant, caviar artificiel, crème glacée à l’azote liquide et bien plus encore! Bon appétit! 

*150 $ + frais de transport. Des liens avec les cours de chimie du collégial sont faits tout au long de la présentation.

 

 

La chimie des odeurs : de la mouffette à Chanel

Par Michèle Auger, professeure au Département de chimie, Université Laval, Québec

Les odeurs auxquelles nous sommes sensibles et qui stimulent tant notre cerveau sont en fait des molécules chimiques relativement simples et faciles à isoler. Cet exposé présentera dans un premier temps des notions de base sur l’odorat, les molécules odorantes et les récepteurs olfactifs. Nous discuterons de l’utilisation de chiens renifleurs dans les domaines judiciaires et militaires. Nous ferons de plus une excursion dans le monde de la chimie des parfums, qui sont composés de différentes molécules appelées notes de tête, notes de cœur et notes de base. Finalement, nous discuterons de la complexité des odeurs retrouvées dans les vins, en passant par les odeurs des raisins, de la fermentation et du fût de chêne.

 

La résonance magnétique nucléaire au service de la biologie et de la médecine : Allez les spins, on s’aligne!

Par Michèle Auger, professeure au Département de chimie, Université Laval, Québec

On place une molécule dans un champ magnétique et on l’excite avec une onde radio. Les noyaux de certains atomes se placent alors au garde-à-vous et exécutent de curieux pas de danse. Cette technique, appelée résonance magnétique nucléaire, fut découverte par deux physiciens en 1945 et rend maintenant de fiers services dans des domaines aussi variés que la chimie, la biologie, l'œnologie et la médecine. On pense entre autres à l’élucidation de la structure de médicaments, à l’étude d’extraordinaires machines moléculaires comme les protéines et les enzymes, à l’exploration d’infimes recoins du corps humain, et même à la détection de sucre de canne dans le vin! Cette conférence tentera de démystifier les secrets de la résonance magnétique nucléaire et d’en démontrer les nombreuses applications, particulièrement dans le domaine des protéines.

 

À la découverte d’un nouveau médicament

Par Louis-André Lortie, Département de biochimie, de microbiologie et de bio-informatique, Université Laval, Québec

Suivez l’hypothèse scientifique d’un chercheur en biochimie et faites la découverte d’un nouveau médicament. Dans cette conférence hautement interactive, plusieurs sujets abordés en biologie et en chimie au niveau collégial seront exploités pour mieux comprendre quelques principes appliqués par l’industrie pharmaceutique. Vous y verrez également que la complémentarité de plusieurs disciplines est nécessaire pour engendrer de nouvelles découvertes et comment la recherche fondamentale peut avoir un impact déterminant sur la résolution de problèmes concrets.